L’HUILE DE COCO, NOUVELLE ARME MIRACLE ?

Kokosöl ist eines der natürlichsten Öle, das uns zur Verfügung steht.

L’huile de coco : saine et délicieuse ?

Il y a quelques années seulement, l’huile de coco était assez peu connue sous nos latitudes. Entretemps, elle a trouvé sa place sur les marchés écos et fait aujourd’hui partie intégrante de l’assortiment des drogueries. L’huile de coco apporte une touche exotique aux plats épicés comme le curry, et elle peut être utilisée pour sucrer des smoothies ou des desserts. En réalité, ce produit dit nouveau est connu depuis des millénaires : chez de nombreux peuples anciens, il servait d’aliment de base.

Ce « nouveau » superaliment est réputé un remède universel, favorisant notamment la perte de poids. Qu’en est-il vraiment ? 

Quels sont les composants de l’huile de coco ?

L’huile de coco est l’une des huiles les plus naturelles qui soient, mais elle se compose en très grande partie d’acides gras saturés (à plus de 95 pour cent !).  Il s’agit donc, comme nous le savons bien, des mauvais acides gras, qui sont soupçonnés d’augmenter le taux de cholestérol, pouvant ainsi nuire au cœur et aux vaisseaux. Mais pourquoi les peuples primitifs des mers du Sud restent-ils en bonne santé ? Pourquoi ne souffrent-ils pas des maladies de civilisation répandues chez nous ?

Voilà l’explication : L’huile de coco contient des acides gras à chaîne moyenne dits MCT. Contrairement aux acides gras à longue chaîne, les MCT peuvent être décomposés assez vite par l’organisme. Ils sont transportés vers le foie, où ils sont immédiatement métabolisés. On dit aussi qu’ils accroîtraient la dépense énergétique de l’organisme. Outre l’huile de coco, il n’existe que peu d’aliments qui contiennent des acides gras à chaîne moyenne, par exemple la beurre ou l’huile de palme.

Des études scientifiques ont examiné l’effet des MCT : Une partie des participants ont modifié leur alimentation en remplaçant la graisse habituelle par des acides gras à chaîne moyenne. Le résultat ? La masse graisseuse des sujets a effectivement diminué. Toutefois, il n’existe pas d’études sur l’évolution du poids à long terme.

 

Les acides insaturés sont plus sains

Dans une étude récente, l’American Heart Association recommande de réduire les acides gras saturés et de les substituer à des acides gras insaturés contenus, par exemple, dans l’huile de tournesol, de colza ou de carthame. Le poisson de mer, l’avocat et les noix sont également riches en ce type d’acides gras.

 

Conclusion :

En tout état de cause, l’huile de coco vierge est plus saine que la graisse de coco de production industrielle. L’huile de coco vierge vendue en bocal est fabriquée à partir de morceaux de pulpe bio. Assure-toi qu’elle porte le label « vierge », car cela signifie que l’huile est de qualité supérieure et qu’elle a été pressée à froid et laissée dans son état naturel. Ainsi, ses ingrédients demeurent intacts.

En quantité modérée, l’huile de coco vierge peut être consommée sans hésitation. Pourtant, elle n’est ni le remède miracle que tout le monde aurait souhaité, ni a-t-elle des effets significatifs sur la perte de poids.

Art. 463 | 49.95 Fr.
(92.50 Fr. | 100 g)
À la boutique
Art. 289 | 50.80 Fr.
(83.14 Fr. | 100 g)
À la boutique

L’HUILE DE COCO, UN SUPERALIMENT ? CERTES ELLE EST SAINE, MAIS POURTANT LOIN D’ÊTRE UN REMÈDE MIRACLE

laissez un commentaire